Informations / Communiqués / 18 décembre 2006

Communiqué

- Le 18 décembre 2006 -

" L'indignation des Témoins de Jéhovah "

Lors d'une rencontre de presse à Paris, lundi 18 décembre, les Témoins de Jéhovah ont divulgué les documents des Renseignements généraux les concernant, obtenus par décision de justice.

Ils s'étaient vu refuser l'accès à ces documents au motif que leur divulgation présentait " des risques d'atteinte à la sécurité publique ".

Mais la Cour Administrative d'Appel de Paris et le Conseil d'État ont donné raison aux Témoins de Jéhovah, estimant que ces documents étaient constitués " d'appréciations qualificatives très laconiques sur les effets de l'association sur les individus et la société " et présentaient un " caractère succinct et anodin ".

Pourtant, en 1995, dans son rapport " Les sectes en France ", la commission d'enquête parlementaire avait présenté ces documents comme un " travail d'un très grand intérêt " et une " analyse très complète et très fine ". En fait, il s'agit essentiellement de la liste du nombre d'édifices de culte par département. Aucune étude ou " analyse " n'y figure.

Une troisième commission d'enquête parlementaire, menée par une poignée de députés – les mêmes depuis dix ans –, va publier un nouveau rapport sur les risques sectaires menaçant les mineurs.

Les intervenants à la conférence de presse ont souligné que cette commission a récusé le contradictoire et la présomption d'innocence, et qu'elle s'est élevée avec véhémence contre tout témoignage infirmant son verdict préétabli.

Les travaux de la commission Fenech, comme les deux précédentes commissions, obéissent à la même logique marquée par le refus de prendre en compte les faits réels, et par la volonté de régenter les comportements sociaux, ignorant ce qui émane de la spiritualité ou du simple droit à la différence.

Or, les Témoins de Jéhovah apportent la preuve de la bientraitance de leurs enfants et de leur bonne insertion dans la société, et sont indignés par les accusations fallacieuses dont ils sont l'objet.

Il est à craindre que les déclarations de la commission ne créent de nouvelles injustices et des troubles durables.

On observe une recrudescence inquiétante des actes de vandalisme sur les édifices de culte des Témoins de Jéhovah, 78 Salles du Royaume ayant subi des actes de vandalisme depuis le début de l'année.

Plan du site