Édifices du culte / Des édifices pour le culte

Édifices du culte

« C’est avec le cœur qu’on exerce la foi. » (Épître de l’apôtre Paul aux Romains 10:10). La foi concerne l’individu dans son for intérieur, mais lorsqu’elle est partagée par nombre de fidèles, elle prend une dimension collective, notamment par l’exercice public du culte.

Le rassemblement des fidèles : principe essentiel du culte

« Rassemblez auprès de moi mes fidèles » est-il écrit au Psaume 50:5. Les rassemblements cultuels sont un moment privilégiant la parole. Les fidèles s’unissent dans une même communion de pensée et les mêmes actes de foi : lecture des textes sacrés, chant, recueillement et prière.

Ces rassemblements nécessitent un lieu. L’Évangile décrit Jésus Christ dans une synagogue s’adressant aux habitants de Nazareth (Évangile selon Matthieu 4:16-21). Le récit des Actes des Apôtres et les Épîtres apostoliques montrent les disciples prenant la parole dans une chambre haute à Jérusalem, une maison à Rome, ou une salle dédiée à l’enseignement à Éphèse, etc., (Les Actes des Apôtres 1:13 ; 19:9 ; épître de l’apôtre Paul aux Romains 16:5).

Aujourd’hui, les Témoins de Jéhovah se réunissent pour adorer Dieu et s’encourager les uns les autres à la pratique de belles œuvres (Épître aux Hébreux 10:24, 25). Ils se regroupent en assemblées locales.

Les Salles du Royaume

Ces assemblées se réunissent pour le culte dans des édifices appelés « Salles du Royaume ». Ce nom a été choisi par référence au Royaume de Dieu. Le Royaume ou Règne de Dieu est le thème central de la Bible. Dans l’Évangile, Jésus est dépeint prêchant « le royaume des cieux », invitant ses apôtres à proclamer « le royaume des cieux s’est approché » et annonçant que « cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée ». Au nombre des principales requêtes formulées dans « Le Notre Père », prière que Jésus enseigna à ses disciples, figure celle-ci : « Que ton royaume vienne. » (Évangile selon Matthieu, 4:17 ; 10:7 ; 24:14 ; 6:10).

L’expression Salle du Royaume souligne le lien existant entre l’édifice et le Royaume de Dieu. Elle met l’accent sur ce qui réunit l’assemblée des fidèles : l’espérance.

Les Salles d’assemblées

Au cours de l’année, les Témoins de Jéhovah se retrouvent à trois reprises à l’occasion de réunions regroupant les fidèles de plusieurs assemblées d’une même région. Ils se réunissent dans des Salles d’assemblées, des édifices de culte pouvant recevoir mille à deux mille personnes. À ce jour, on en dénombre dix sur l’ensemble du territoire français. Ces Salles d’assemblées tout comme les Salles du Royaume sont ouvertes au public.

Culte et cérémonies

Deux offices religieux ponctuent la semaine suivant des horaires choisis localement. Ils se composent essentiellement de prières, cantiques, lectures et commentaires des textes. Ils privilégient l’enseignement de la Parole de Dieu et l’exhortation. Les thèmes abordés sont centrés sur la sanctification du nom du Père, Jéhovah, la venue de son Royaume et l’accomplissement de sa volonté.

L’évènement religieux le plus important de l’année est la « Cène », ou « Repas du Seigneur », célébré au printemps. Lors de son institution, Jésus a partagé le pain et le vin avec ses disciples et leur a dit : « Faites cela en mémoire de moi. » (Évangile selon Luc 22:19, TOB). Ce repas est un acte de mémoire que les Témoins de Jéhovah appellent justement « Mémorial ». Le Mémorial proclame le sacrifice de Jésus Christ qui a donné sa vie pour le salut du monde (Première épître de l’apôtre Jean 4:14). En 2014, le Mémorial a rassemblé 282000 personnes en France et 2227000 dans l’Union Européenne.

On ne naît pas Témoin de Jéhovah, on le devient. Ce choix, fruit d’une mûre réflexion, se concrétise par un acte d’une grande signification : le baptême. À l’instar de Jésus, celui qui se fait baptiser déclare : « Je suis venu pour faire ta volonté, ô Dieu. » (Épître aux Hébreux 10:7). Il s’agit d’un baptême de personnes ayant l’âge de raison et non de nouveau-nés. Jésus lui-même a été baptisé à l’âge de trente ans. (Les Actes des Apôtres 8:12 ; Évangile selon Luc 3:23). Conformément à son sens étymologique, le baptême est pratiqué par immersion. Des bassins sont aménagés à cet effet dans les Salles d’assemblées.

Les Salles du Royaume ont pour vocation première l’exercice du culte. Elles peuvent encore être utilisées pour d’autres évènements importants de la vie des fidèles comme les mariages1 ou les funérailles2. Ces cérémonies sont célébrées à la demande des familles concernées.

En cas de catastrophes — tremblement de terre, inondation, etc. — les Salles du Royaume peuvent être utilisées pour l’organisation des secours suivant les nécessités de l’heure et les demandes des autorités compétentes.

La signalisation des Salles du Royaume est des plus utiles pour permettre aux fidèles de passage de s’y rendre facilement, notamment dans les régions rurales ou touristiques, ou lorsque la configuration d’un quartier rend l’accès difficile voire dangereux. Cela peut encore se révéler utile dans les cas de catastrophes évoqués précédemment.

Le présent ouvrage recense l’ensemble des Salles du Royaume et des Salles d’assemblées édifiées sur le territoire français au 1er juin 20143.

1 Pour les Témoins de Jéhovah, le mariage effectué à la mairie est valable tant du point de vue civil que religieux. En effet, l’autorité publique agit en qualité de « ministre de Dieu » (Épître aux Romains 13:1-4). La cérémonie à la Salle du Royaume, qui suit le mariage à la mairie, rappelle aux « époux » leur place dans l’ordre divin du monde, leurs obligations morales et spirituelles réciproques, ainsi que leurs devoirs envers Dieu.

2 Le service funèbre peut aussi se tenir dans le cimetière. Précisons que les Témoins de Jéhovah ne demandent pas de carré confessionnel pour leurs défunts. L’inhumation ou la crémation relève du choix des personnes concernées.

3 À l’exception de la Nouvelle-Calédonie, Saint-Barthélémy, Saint-Martin et la Polynésie française.

Plan du site